lundi 18 septembre 2017

Lexique 183 La vitesse

"Et,du fait de la vitesse croissante du changement , il n'a jamais été aussi compliqué de prévoir l'avenir."
Noah Harari

vendredi 15 septembre 2017

Mythologies 4 : La Révolution industrielle

"Nous considérons pour notre part la Révolution industrielle " comme un mythe ou un récit fondateur , c'est à dire une garantie que s'est donnée l'occident moderne pour s'identifier par différence avec le reste du monde. Une garantie de quoi ? D'un changement historique pour l'Humanité, de la promesse d'une nouvelle société  (industrielle) , voire d'une nouvelle civilisation (industrielle) , inédite que vont s'employer à définir les premiers théoriciens du monde industriel."
Pierre Musso in La Religion industrielle, Fayard 2017.

lundi 11 septembre 2017

Commentaires 39 : La religion industrielle : principaux concepts 2/6


"Avoir une conception du monde , c'est se forger une image du monde et de soi-même , savoir ce qu'est le monde , avoir ce que l'on est." Jung
"Toure structure sociale est fondée sur la croyance ou sur la confiance.On peut dire que le monde social, le monde politique, le monde juridique sont essentiellement des monde mythiques." Valéry

L'architecture fiduciaire est la construction de cette vision du monde au fil du temps.
Elles est d'autant plus puissante qu'elle est demeurée stable tout en transformant ses composants et qu'elle semble aujourd'hui s'imposer de façon universelle.

# Le scénario fondateur :
Il s'appuie sur deux piliers :
1/ Un mystère longuement élaboré , devenu un mythe, celui de l'Incarnation, laquelle se voit transféré du Christ à la Nature, puis à l'Humanité
2/ Une rationalité qui prend diverse formes se superposant : d'abord raison normative ou légale (lois divines) , elle est devenue rationalité scientifique (lois de science) et enfin rationalité organisationnelle ou sociale avec la formulation de la relis-gion industrielle au XIX et de la science des ingénieurs investie dans le management.

# Le concept central d'Incarnation :
l'occident est la civilisation de l'Incarnation : à parti du 5ième siècle cette question a dominé l'ensemble des discussions philosophiques de l'Europe.
L'Incarnation est un mystère très puissant issu d'une longue élaboration car il a été très difficile à admettre.
La religion ne fonctionne pas par définition , à la rationalité , mais aux mystères et aux croyances , ce qui lui permet de manier les paradoxes.
L'incarnation consiste dans le fait d'avoir une chair, d'avantage peut être : d'être chair
Dans la Bible l'Incarnation est double : spiritualisation (de la chair) et réalisation (de l'esprit)
Le christianisme a joué son salut sur sa thèse la plus invraisemblable : que le Salut est dans le corps
il a construit un récit qui va se la Création, au Péché , puis au Salut, le plus antilogos, le plus anti pensée grecque (pensée du logos) possible.
Au mystère de l'Incarnation est lié la descente deDieu sur terre.

Toute une série de conciles vont débattre et construire ses questions :
Concile de Calcédoine 451 : le Christ comme vrai  Vie et vrai homme est une personne dotée de deux natures
Au concile de Latran de 1215 , la transsubstantiation , la conversion du pain et du vin en Corps et Sang du Christ lors de l'Eucharistie est établie
L'histoire de l'occident sera donc clouée à un événement : l'Incarnation.
Cela va contribuer à créer une histoire progressive et universelle alors que le temps des grecs était cyclique et circulaire;
Il y aura 3 formes d'Incarnation dans des grands corps : celui de la transsubstantiation par l'Eucharistie; celui de la transformation de la Nature par la science; celui de la transmutation de l'lHumanité dans l'histoire.
Cette hiérarchie de la surnaturel à la nature,  de la verticale Ciel/Terre spécifique aux chrétiens autorise un décollement , une sciiez entre le spirituel et le temporel, au profit d'un processus de chute dans le terrestre ;
L'entreprise industrielle procède de la croyance que Dieu a donné la terre à l'homme ; donc il en découvre les lois et pourra même la dominer.;
le religion industrielle crée le désemboitement d'u ici-bas et d'un au delà jusque là d'un seul tenant.

La thèse du livre : la religion industrielle est l'aboutissement d'un double processus de rationalisation croissante et d'incarnations successives

#Trois bifurcations :
1/La bifurcation fondatrice de la Réforme grégorienne associée et sépare le croire (ou légitimité) et le vivre (ou normativité) , c'est à dire la Foi et la Loi, les pouvoirs spirituel et temporel.Elle suscite une 1ière révolution industrielle qui s'institutionnalise dans les monastères dunette 1100 et 1200 ;une 1ière organisation du temps également.
2/La deuxième bifurcation entre 1600 et 1750 s'opère en deux temps :1/le 1ier est marqué par la naissance de la science moderne vers 1600 2/le second moment se noue vers 1750 entre deux visions : celle de Rousseau , celle des lumières écossaises qui triomphent et offert la voie à la grande révolution industrielle
3/La troisième bifurcation vers 1800-1950 est celle de la formulation explicite d'une religion industrielle  comme foi dans le progrès technoscientifique; Elle prends corps dans l'industrialisation du XIX sème siècle , la naissance de l'usine et de la grande industrie.Elle s'achève dans l'élaboration du corpus managériale et sa rencontre avec la cybernétique.

mercredi 6 septembre 2017

Citation 46 Noah Harari

"D'où pensez vous que viendront les grands changements du XXI ième siècle ?: de l'Etat islamique, qui ne fait que recycler de vieilles histoires ou de la Silicon Valley ?
Noah Harari in Le Point 31 aout 2017

lundi 4 septembre 2017

Lexique 182 : La religion

"La religion ne peut disparaitre du monde; elle ne fait que se transformer (changer)"
Saint Simon.