jeudi 30 avril 2015

Aujourd'hui , la politique

"J'ai juste envie d'agir pour trouver de nouveaux fonctionnements collectifs. Ce n'est pas en s'opposant frontalement mais en proposant que les choses vont changer"
Ils mettent en place des petites actions qui changent le quotidien mais ce n'est pas pour autant qu'ils iront voter.
Héloïse

jeudi 23 avril 2015

Comment Internet dérange l'ordre établi ? 3

Suite des commentaires du livre de Laure Belot.
#Portrait des métiers de demain :
- La grande inconnue et une question majeure : que faut il transmettre à la nouvelle génération afin qu'elle puisse exercer les métiers de demain ?
- L'absence de compétences numériques comme nouvelle forme d'illétrisme ? d'ici 2020 90% des emplois nécessiteront des compétences numériques.
- Le Futur de l'emploi , étude publiée en 2013 par Frey et osborne, universitaires à Oxford estime que 47% des emplois américains pourraient être automatisés d'ici 2020.
- Même Bill Gates s'y met : "La technologie va au fil du temps réduire la demande d'emplois , en particulier pour les emplois peu qualifiés. Je ne penses pas que les gens aient intégré cela dans leur modèle mental .
- Ne seraient pas ou moins touchés les métiers demandant de l créativité pour développer de nouvelles idées ou s'adapter à des situations inédites; des métiers demandant de prendre des décisions; certains métiers manuels également.
En gros la polarisation entre gros et bas revenus va continuer à s'accentuer.
-Même des professions "intellectuelles " jusque là préservées seront à terme menacées : le professeur (cf 2), les avocats dont la partie analyse relecture de documents peut être réalisée par algorithmes informatiques  , les chirurgiens assistés par des machines de plus en plus performantes, les journalistes aidés par des robots agrégeant des textes, les traducteurs..

# Le secteur bancaire : que le système bancaire ait du mal a fonctionné, chacun particulier, indépendant, entrepreneur a pu le remarquer.
-Mais quels que soient ces ajustements une tendance mondiale se confirme : des internautes contournent le système bancaire classique pour obtenir en ligne de l'argent dans des condition plus avantageuses et des sites se multiplient.
"L'assurance et la banque ont vécu dans des systèmes de monopole très organisés et protégés qui risquent d'être bouleversés.On ne sait même plus si les agences bancaires vont perdurer. François Ewald
L'essor des prêts entre particuliers à un taux raisonnable , illustre une demande de la société à laquelle le système bancaire peine à répondre.
"Après la crise de 2008  et la réputation qui en a suivi, le volume des prêts a chuté de façon vertigineuse.Mais les profits eux, sont en hausse.Pourquoi ? car les banques font un profit encore plus important sur le spread ( la différence de taux entre l'argent qu'elles empruntent  et l'argent qu'elles prêtent).
- Les plateformes apparaissent comme un nouveau recours : le crowdfunding vient bousculer le secteur et se positionne partout dans le monde entier : création musicale, jeux vidéos, imprimantes 3D, projets de santé."Une campagne réussie valide la maturité d'un projet et sa popularité auprès du public. c'est un test grandeur nature.
"Partout dans le monde des gens prennent conscience qu'ils peuvent aller directement demander de l'agent sur internet, sans passer per des intermédiaires classiques."Liz Wald.
- La vague suivante est déjà en préparation : l'équité crowdfunding ou prise de participation directe dans de jeunes pousses de l'économie.
-Autre forme : le Mont de Piété virtuel ou la possibilité de gager un bien pour obtenir des liquidités .Borro.com né au UKen 2009.

Pour finir Peter Drucker, impeccable : "Peut-on encore accepter que les analystes financiers croient que les entreprises font uniquement de l'argent et non pas, par exemple des chaussures ?"


lundi 20 avril 2015

Expressions 30 : se faire überriser

Même Thibault Simphal , DG de Über France le dit : "nous redoutons à tout moment nous faire überriser par une autre compagnie ".
Se faire überriser voilà la nouvelle angoisse créée de toute pièce par l'économie numérique.
Un peu comme le naufrage pour le bateau ou l'accident pour la voiture, ils sont apparus concomitamment,  l'überrisation sonnerait comme une menace permanente pour chacun des acteurs .
Côté pile c'est d'abord le rêve,  l'espoir, la possibilité pour tout entrepreneur de faire de sa jeune start up  une smart company et de se construire en un temps record sa success story en "crackant" le plus souvent un marché existant  : c'est à dire en y apportant un service plus "convenient"pour les usagers, dématérialisé ou simplifié en terme de process  et donc moins cher et surtout avec une audience mondiale avec  le web.
Ainsi Facebook est il devenu le plus grand média  avec 1,3 milliards d'utilisateurs sans produire une ligne de contenu; Alibaba est la plus grande plateforme de commerce avec 334 millions  clients , Airbandb la plus grande chaîne "hôtelière"avec 300000 logements dans 200 pays et Bla Bla car devient  un solide concurrent de la SNCF en faisant plonger le TER dans nos belles provinces (j'ai entendu parler de -25% mais sans pouvoir le vérifier)
Et ce n'est pas fini on annonce la montée ne puissance du compte Nickel sur le marché bancaire avec un service 10 fois moins coûteux(25 €contre habituellement 250€ à l'année) et au moins (euphémisme ) aussi efficace que celui d'une banque classique : il y aurait déjà 125000 clients pour ..38 personnes dans la société.
Alors oui l'überrisation menace bien tous les acteurs installés, même depuis peu,  de passer en temps réel, à peine le temps de s'en apercevoir au stade de dinosaure .
Et si c'est über qui vous le dit, alors! 

vendredi 17 avril 2015

Selfie d'hier, autographe d'aujourd'hui.


Le selfie est le nouveau point de rencontre entre la célébrité et ses fans.
Tout notre époque est résumé dans ses deux images.
A gauche une demande respectueuse et distanciée : il s'agit pour le "grand homme"  de laisser une trace, sorte d'empreinte sur un bout de papier qui sera conservé précieusement dans un cahier, un album une enveloppe ou une boite. Ce qui compte ici c'est la conservation pour soi, on est sur le registre de l'intime, de la dévotion librement consentie mais pas du prosélytisme. Il peut être montré mais discrètement à quelques amateurs qui sauront l''apprécier

A droite la démarche est totalement différente : plus participative et enthousiaste , on veut capturer l'image de "l'idole" mais surtout fixer cet instant unique et bref partagé avec elle; c'est cela le plus important , avoir été avec,  et c'est cela qui va être immédiatement partagé par sms, mail, réseaux sociaux avec ses proches, moins proches, relations, contacts, google. C'est ainsi que ce fichier, cette image devenu public (photo ? ou la question est compliquée) parvient jusqu'à nous.

mercredi 15 avril 2015

Comment Internet dérange l'ordre établi ? 2


Suite des commentaires du livre de Laure Belot.
Portrait de quelques secteurs bousculés par des pratiques innovantes issues du digital
# L'école : partout dans le monde une génération de doers s'empare des outils et teste des solutions innovantes remettant en cause les modèles traditionnels de l'enseignement . Certains prédisent déjà l'apparition un jour d'un Google ou d'un Facebook de l'éducation qui viendra "cracké" le modèle traditionnel de la salle de classe et du professeur.
- Salman Khan jeune trader qui décide de prendre en main en 2003 l'éducation  de sa petite cousine; il imagine de petits modules visuels pour lui expliquer les sciences; cela fonctionne si bien qu'en 2006 pressé par son entourage il décide de les mettre en ligne sur Youtube pour le plus grand nombre; aujourd'hui les cours sont suivis par 10 millions de personnes par mois dans 30 langues.
- L'expérience de l'apprentissage avec un minimum d'intervention (Minimally Invasive Education) a été inventé puis reproduite dans une centaine de lieux en Inde, Cambodge et en Afrique : en 9 mois n'importe quel groupe d'enfants laissé seul devant un ordi dans n'importe quelle langue  arrivera au même standard de connaissance.
- Sugata Mitra : "L'école a été imaginée il y a 300 ans , sur une planète qui n'avait ni téléphones, ni ordinateurs.Un époque où l'on voyageait par bateaux."Il a un projet mondial : l'école dans le nuage , imaginée pour s'adapter à tout endroit de la planète pouvant recevoir des vidéos en ligne. Une bande passante donc et des ...grands mères pour apporter du soutien la chose la plus indispensable à l'apprentissage.
- Tout cela se fonde sur l'approche de Jacotot , professeur de français qui au XIX a expérimenté fortuitement une méthode pour apprendre le français, sans donner de leçon mais en laissant les élèves, apprendre seuls sur un ouvrage bilingue : le processus d'apprentissage n'est pas un processus de remplacement de l'ignorance de l'élève par le savoir du maître, mais de développement du savoir de l'élève lui même.
- Comment Free a t-il inventé avec une équipe de 10 personnes en  2001 la Freebox, à laquelle des milliers d'ingénieurs de France Télécom n'avaient pas pensé ? L'école ne nous pousse pas à inventer mai à dupliquer.
- " Nous connaissons un changement similaire à celui de la seconde moitié du XIX sème siècle , lorsque nous sommes passés de père paysanne à l'ère industrielle et marchande. L'école a fourni un référentiel de compétences pour placer des personnes sur une chaîne de production constituée  d'éléments remplaçables. Nous n'avons plus besoin de cela. A l'ère numérique, il faut apprendre à travailler en équipe, ce qui est actuellement encore considéré comme copier sur son voisin.C'est pourtant comme cela ensemble, que l'on trouvera des solutions qui surprennent." Kwame Yamgnane.
- A Harvard, Michael Porter , père de la stratégie d'entreprise prédit que d'ici 15 ans la moitié des universités us auront fait faillite et seront remplacées par du numérique . Seul le pouvoir de quelques marques comme Harvard et surtout les réseaux qu'elles procurent y survivront.
- il faut apprendre à diffuser des info, lâcher prise, collaborer , cocréer, explique t-il.Cela produit un nouveau type de richesse , mais c'est une rupture culturelle  : il faut faire confiance à la masse , prendre le risque d'ouvrir les vannes..le principe m^me de l'autorité est remis en question.Tout cela est déstabilisant pour les profs." Dominique Boullier , professeur de sociologie à Sciences Po.
- Les Mooc actuellement expérimentés par les universités sont mal employés : si ces cours sont souvent bien fait, ils accentuent la position de mandarin du prof; on a oublié d'inventer l'usage qui va avec. "Actuellement l'éducation dit aux élèves : apprenez et comprenez, vous ferez après.Mais cette réaction n'est plus en phase avec l'époque.Ces jeunes veulent faire et créer." Sophie Pène.


lundi 13 avril 2015

Comment définir l'innovation ?


Comment réussir à innover  : de l'idee jusqu'aux clients ? par Pierre Louis Desprez ,associé fondateur de Kaos. Exposé réalisé au club APM St James le 08042015
Beaucoup d’approches dinnovation sont trop conceptuelles , théoriques, ro istes et au final peu efficaces .
L’approche proposée est fondés sur la recherche de l’idée = ce qui a de la valeur, permet de décaler les points e, créa,t de la vision et aussi ce qui nécessite des conditions particulières pour avoir une chance d’être trouvé.

 Par exemple , Le cirque du soleil : l'idée est de faire tourner dans le monde entier 10 troupes en même temps ; Comment? en supprimant les animaux du spectacle.

# Les types d'innovateurs :
  1.  le progressiste : améliore l’existant.La croissance du marché se fait par les leaders .Le progressiste regarde la concurrence et travaille sur une différence
  2. le rupturiste : créé un marché ou fait entrer l'entreprise dans le service public. Le rupturiste regarde avant tout  les besoins des clients
  3. l'innovateur rebelle  : résoud un paradoxe qui paraissait insoluble avant lui

#Les moteurs actuels pour innover :
- la Frugalité : Blabla car : share the costClients Co créateurs : local motors -> retrouver une communauté
- l'Inclusive : open brevet , la est la rupture ; Tesla vient d'ouvrir ses brevets de batterie a tous; aussitôt Ford et GM se sont mis travailler dessus
- manager des libertés : la nouvelle révolution des makers
- la culture du défi : on veut la lune; la culture de l'innovation n'est pas une culture de l'objectif mais du défi : on se donne un défi et on essaie de le dépasser 

La 1iere règle des Mulliez dans l'innovation : le test sans aucun a priori
L'echec d'Acadomia : le marché n'est pas sur les familles mais sur les profs; ce sont eux qui font mousse le gamin au conseil de classes et qui font du black avec

Nowandnext.com : observatoire de l'innovation 

Rank Xerox : chaque année depuis le début des années 2000 un concours est organisé : How to kill the company , ouvert à tout l'interne ; on fait remonter les bonnes idées et on les traite

# Les sources d'innovation :
- la Distribution : Lego a le meilleur réseau de sa catégorie
- le Modèle économique : Michelin ne vend plus de pneus aux entreprises mais des kms
- la Stratégie : Amazon,une market place; le groupe gagne sa vie sur le cloud
- la Production:Toyota 
- les Rh : Apple a engagé le Pdt de saint Laurent pour lancer sa montre 
- l’Effet marque : placo
- le Segment client : EasyJet sur hommes d'affaires

Sourcing idées : pbs clients non résolus; besoins clients non exprimés; paradoxe (comment se déplacer sans voiture; comment aller à Londres pour 18€)
Progressiste - rupturiste- rebelle 
Cible : clients insatisfaits; précurseurs ; alternatifs 
Marche : existant ; a créer ;classer un monopole
Méntal : optimisateur, pionnier, contre culture 


# Comment font les champions :
- 0 : pas d'innovation sans créativité ; pas de créativité sans imagination
3 M a fait une market place de l’innovation : dans un séminaire chaque cadre présente à une communauté composée d'ingénieurs, de marketers et de commerciaux un projet en 5’; les experts dans la salle intéressé, motivés travaillent ensuite dessus; si ils estiment parvenir à quelque chose d’intéressant iles présentent leur résultat final

L'innovation est un sport de combat où on utilise des techniques, pas un lieu de discussion
-1quelle vision partagee du futur ? Aujourd'hui Hermès réfléchit aux matières du futur
- 2 innover pour quelle promesse client ? La promesse client fondatrice est le guide de l'innovation 
Google : organiser l'info a l'échelle mondiale et la rendre universellement accessible et utile 
-3 quels modes de fonctionnement dédiés : des objectifs d'innovation et la capacité de se tromper souvent
-4 combien investir : 10% de temps minimum, 20 chez Google
- 5 Comment repartir 100€ consacrés à l’innovation ?
70% dans le cœur de métier  : Moteur de recherche + pub
20 %sur activités en 1ère périphéries: Actus , Gmail, apps
10 % out of the box 
- 6 critères de mesure : satisfaction des clients - amélioration efficacité du service et de la marge - deployabilite dans le groupe les critères selon sodexo
- 7 quel suivi long terme ? cela finit par payer dans la durée en faisant remonter une certaine quantité d’idées.
ex de playmobil qui créée un playground ouvert aux enfants avec des jouets existant et des innovations; ils s’intéressent en priorité aux jouets qui sont les plus volés
- 8 fun : les boîtes ou on innove, on s'amuse ; elles entretiennent le fun
Ikea c'est plus sympa que conforma 
-9 manager les équipes : installer un geyser minute a la fin de chaque réunion pour former les participants à l'innovation
Qu'est ce qui t’a fait vibré ? que tu as remarqués ? cette semaine

Définition R And d pour les anglais : Rob and deploy

Les deux avantages des américains en innovation :1/ le travail en commun;2/ tout le monde est étranger, personne ne l'est .

# Méthodologie pour « fabriquer de l’innovation par intelligence collective 

Regarder l’Expérience des fourmis de prigogine

Les 4 règles du jeu pour créer du bon
1/ne pas avoir peur du créer du nouveau  : pas de critique 
Ariane 5 a eu 65% du marché pendant 15 ans pcqutile lançaient 2 satellites ,avec un prix de 30% de moins 
2 /la quantité : sur 100 idées 3 peuvent devenir bonnes chez 3M , il faut produire en quantité
3/ la fantaisie : si on ne peut pas dire voiture en carton, on ne peut innover, il faut apprécier la fantaisie
Face au nouveau , le boss peut se positionner : Killeŕ  ou supporter du nouveau
4/développer et rebondir sur les idées des autres : par analogie 


Méthode d’exercice  que l'on fait avec son equipe par groupes de 5/6
1/de quoi je rêve pour innover dans ma boîte ?le wish
Faire cet exercice avec les gens dans sa boîte car le plus souvent la boîte ne porte que le rêve du patron ou pas de rêve du tout
2/le martien : le terrien explique son rêve ; les martiens posent des questions ouvertes dessus ; le terrien reçoit sans casser ni partir en justification
Pourquoi ?Et si ?Pourquoi pas ? Et si on faisait ? 
Exemple : Et si on faisait une tente qui s'ouvrait toute seule 
A la fin de la discussion chaque martien  note une idée qu’il estime importante pour le terrien
Le martien est une technique de créativité permettant d'exploser les cadres : on évite le débat; on casse le wish en moon shots
Ce qui nous fait décoller çe n'est pas un objectif mais un rêve
Pour ca il faut sortir du cadre
3/ les moon shot : Comment faire pour , écrire un défi ou plusieurs défis ;5 a 10
Comment faire pour aller sur la lune :1960
Comment faire pour que les noirs et les blanc prennent le bus ensemble 
Un bon défi il donne un chiffre, un temps 
Les bons défis sont visuels 
On ne stimule que l'imagination pas le rationnel 
4 : La génération d'idées 
Quelques techniques  : Le brainstorming , Le brain  writing 
Quelques idées : 
Empathie : prendre le produit, le service se mettre à la place de et réfléchir en oubliant sa boîte 
A la place d'un communicant pour vt scan 

A la place d'un container 

jeudi 9 avril 2015

Expression 29 : décomplexé



Quand j'étais enfant,  comme la plupart de mes camarades, je me se sentais un peu trop petit, timide, gauche..
 Pas assez ceci  ou trop cela, on appelait cela des complexes, on disait "lui il est un peu complexé"
Il faut dire qu'on avait un peu peur de tout, envie de dépasser cette peur et que l'on s'encourageait;
certaines choses nous paraissaient même inaccessibles et en ce sens m^me pas enviables.
C'était ça être complexé, limite une valeur qui nous protégeait de certains démons.
Aujourd'hui être décomplexé signifie exactement l'inverse,tout est possible, même libérer les démons.

jeudi 2 avril 2015

Comment Internet dérange l'ordre établi ? 1

On le sait depuis quelques années maintenant, les révolution numérique est avant tout une révolution des usages et des comportements des consommateurs, des clients ou des citoyens pris dans  les vagues successives d'évolution technologique.
Cette révolution des décalages importants dans nos sociétés entre les personnes  maîtrisant ces nouvelles technologies et celles non équipées, que certains décrivent comme une nouvelles ligne de fracture au sein de nos sociétés.
Au sein des élites elles mêmes Laure Belot constate l'apparition d'une nouvelle génération d'innovateurs, concepteurs-producteurs des ces nouvelles technologie à l'influence grandissante.
Leur vision du monde s'oppose et dérange  de plus en plus des élites traditionnelles plus établies (comme les élites politiques ) que l'on peut considérer comme déconnectées de ce mouvement radical avec très peu d'aptitude , voire d'envie de le reconnaitre ou de le penser.
Cédric Villani l'explique très bien : "Nous voyons une augmentation des questions traitables par les machines, une augmentation de l'information gérée et érable, un essor de la vitesse de transmission. C'est en fait une véritable révolution de l'ensemble du système."

#Au point où deux  économies semblent actuellement se dessiner : celles des Gafa ou plus largement des purs players qui s'approprient et comprennent instantanément ces outils; celles des sociétés traditionnelles pour lesquelles c'est une autre histoire : il y a encore 3 ans internet se résumait pur eux à faire un site et tous comprennent désormais des mutations en cours sans forcément pouvoir réagir.

#En matière concurrentielle deux faits nouveaux apparaissent :
- le fait qu'une entreprise ne se compare stratégiquement qu'à une entreprise du même secteur a de moins en moins de sens; la concurrence peut venir de partout
- le fait que la segmentation :blockbusters - niches est dépassé par l'apparition des niches de masse : des produits répondant à des besoins pointus mais diffusés numériquement et mondialement.

#L'essor du partage comme nouvelle donne économique : entre 1950 et 2000 le monde occidental a vécu sur la consommation poussé par le crédit; le mouvement de désendettement actuel a cassé cette dynamique , les gens ont moins d'argent et autant d'aspiration,d'où une nouvelle économie : ils empruntent un bien, le mettent en leasing, convoitèrent...
La nouvelle génération partage plus : images, informations, actifs, pour lld même prix on veut consommer mieux.

Quelques exemples de cette évolution radicale et invisible :
# Le Bon coin : depuis 2006, 8 internautes sur 10 l'ont déjà utilisé soit 35 millions de personnes
alors que les e-bayers achètent  et vendent à distance, les boncoinistes se contactent en ligne puis se rencontrent le plus souvent pour leur transaction.
N°1 de l'immobilier et de nombreux métiers il se situe devant Google, You tube en pages vues mais il est bien plus que cela : tel un argus de la consommation numérique , il est devenu un outil rassurant pour appréhender la valeur des choses.
Personne ne semble vraiment ni prendre conscience de ce phénomène , ni l'étudier vraiment sérieusement en France

# La location de livres numériques est encore marginale mais cohérente avec l'essor des abonnements à des services de musique en ligne (spotify, deezer ) et de films (Netflix)
Désormais tout le monde est devenu producteur amateur de contenu.

#Les gens qui ont le pouvoir ne veulent pas de ces changements. les aristocrates de l'Ancien Régime ont lâché le pouvoir dans la douleur et la violence . La sphère politique  a alors connu sa révolution mais pas les autres intitulions sociales comme la famille, l'école, la santé.