mercredi 30 juillet 2014

Bonnes vacances et bel été à tous

Le Blog du Changement s'arrête pour quelques semaines de vacances maritimes.
On se retrouve en septembre pour de nouvelles "penser le changement"

lundi 28 juillet 2014

Lexique 132 : le temps du changement permanent

"L'immense potentiel de changements rend problématique le fait de se fixer.Les différences avec le passé comme avec l'avenir sont de plus en plus marquées . Au vu de ce"temps du changement permanent", toute orientation dans la durée doit être toujours à nouveau décidée et motivée.
Toute constance, toute continuité, toute permanence doivent être construites à grande peine.
Si la seule chose dont nous pouvons être certains, c'est que les attentes peuvent être déçues, il nous faut nous accoutumer à l'idée que ce n'est que dans le temps que l'on peut disposer de temps."
Helmut Rosa.

vendredi 25 juillet 2014

Lexique 131 : L'identité dans la modernité avancée.

"Tu changes sans arrêt de position , tu divises ta vie en domaines séparés, et en différences, tu construis ton style de vie de manière fluide.Tu  décides de manière délibérée de ton apparence du moment, de la manière dont ut te présentes." I. Chambers.

mardi 22 juillet 2014

Accélération 9 : Accélération,mondialisation, post modernité

Accélération : ou comment définir notre monde post moderne  par une transformation du temps

Commentaires sur le livre de Hartmut Rosa, sociologue et philosophe allemand, auteur de Accélération La Découverte 2011.

#La crise de la plupart des institutions issues de la modernité classique apparait dans la plupart des analyses comme le résultat d'évolutions observées couramment nommées mondialisation.
Fondements de l'état social et du système des retraites, de l'aide sociale, de la politique municipale, de la politique des infrastructures, pourvoir organisé des syndicats, dépenses, de l'état..tout cela fond au soleil de la mondialisation et s'ouvre à la transformation politique.
Certains affirment que l'on assiste à la fin du projet de modernité , de la raison, du sujet et de la politique.

#Sa thèse est que seule une définition temporelle analytique permet de comprendre à la fois la rupture et la continuité des évolutions contemporaines.
Les sociétés qui se sont développées sur le modèle occidental  ont été soumises à une forte poussée accélératrice qui a transformé leur fondement spatio temporel pour atteindre un point critique tant du point de vue individuel que collectif.
Cette poussée touche l'économie, les technologies de communication et la culture au moins depuis les années 70 pour s'imposer à grande vers 1989 avec la convergence de 3 évolutions historiques : révolution politique  (effondrement du monde soviétique)+ révolution numérique (internet, tv par satellite, transmission d'infos en temps réel) + révolution économique (production just in time)

#Difficile de trouver les indicateurs de mesure de cette accélération : degré de pression que subissent les forces ? les ilots de décélération systématiquement combattus, nombre de pathologies individuelles de réaction (mal du siècle, homme pressé)
La pression est devenue si forte que le réseau d'institutions de la modernité classique  qui freinait et dirigeait le mouvement ne suit plus le rythme

#La nouveauté de la mondialisation consiste avant tout dans l'élévation de la vitesse et de l'intensité  globales des transactions dans de nombreuses sphères de la société.Ce qui est nouveau c'est la vitesse et l'absence de résistance.
Comme une nouvelle vague de compression de l'espace temps avec une baisse des couts, des résistances et du temps pour franchir des distances spatiales.
Des processus de déracinement  dissocient les événements et les actions de leurs contextes locaux sont à l'origine de la décontextualisation de expériences vécues : l'expérience du quotidien se transforme en une suite d'épisodes détachés les uns des autres.

#Cette forme de compression  voire de suppression de l'espace par le temps était déjà une caractéristique constitutive de la modernité mais cette nouvelle vague est si forte qu'elle a des conséquences sociales et culturelles majeures qui sont à l'origine d'aspects qualitatifs nouveaux de la société.
L'idée se répand de la constitution d'un nouveau régime spatio-temporel caractérisé par le remplacement des conditions stables et fixes par des flux en mouvement constant
Dans cette modernité liquide les propriétés de l'espace les plus importantes ne peuvent plus être définies par des institutions fixées localement ou territorialement mais par l'écoulent incessant de courants et de flux (pouvoir, capital, marchandises, idées, maladies) qui changent constamment de direction et de forme.
L'espace des flux est avant tout caractérisé par une organisation dépourvue de centre.,fonctionnant en réseau sans hiérarchie stable, opérant à l'aide de coagulations temporaires et d'inclusions réversibles.

# La simultanéisation, c'est à dire la disparition des ordres temporels et la prévalence des simultanéités est une tendance fondamentale de la société actuelle qui transforme les conditions de l'action politique.
De ce point de vue la mondialisation dispose bien "d'un projet politique ": éliminer toutes les entraves à la circulation du "global flow".Ce qui exige la suppression des ambitions de régulation et de contrôle.

vendredi 18 juillet 2014

Accélération 8 : Les formes motrices externes de l'accélération sociale

Accélération : ou comment définir notre monde post moderne  par une transformation du temps

Commentaires sur le livre de Hartmut Rosa, sociologue et philosophe allemand, auteur de Accélération La Découverte 2011.

Question de savoir ce qui active le mieux les processus d'accélération dans la société moderne.

1/Le moteur économique : le temps c'est de l'argent
La gestion capitaliste repose fondamentalement  sur le fait de prendre de l'avance et d'exploiter cette avance :
- si la valeur d'échange d'une marchandise est déterminée par le temps de travail a, alors la réduction de ce temps peut être immédiatement convertie en profit relatif;autrement dit l'augmentation de la productivité peut se définir comme augmentation de la production par unité de temps ou comme accélération
- prendre de l'avance et l'exploiter par introduction de nouvelles technologies de production permet de créer des surproduits permet également d'accélérer les cycles d'innovation
- la reproduction accélérée du capital investi est une nécessité dans le système capitaliste : plus les reproduction du capital investi est lente et plus les profits sont bas et plus les chances dans la compétitions sont faibles.
-l'augmentation de la rotation du capital et des marchandises par unité de temps a pour corrélât une augmentation des actes de consommation par unité de temps

Historiquement , l'accélération imputable à la mise en valeur du capital ne fut pas d'abord appliquée à la sphère de la production mais à celle de la distribution  ou de la circulation  : la raison principale en est qu'au 16°-17° ce sont d'abord les commerçants qui accumulent du capital et que de là nait une pression pour accélérer les vitesses de rotation.

Le temps de travail industriel et le temps de la vie quotidienne ontété progressivement dissocié :
- le temps du travail salarié est lié aux indications des horloges mécaniques et donc de plus en plus dissocié du rythme naturel
- l'industrialisation a développé une séparation spatiale et temporelle stricte entre travail et temps libre
-le temps de travail a été dissocié de l'objet du travail pour être ramené à une durée abstraite définie par le calendrier et l'horloge
Le digital est entrain de bousculer tout cela pour revenir à un état précapitaliste :pour les indépendants (forme moderne du travail) le travail prend fin lorsqu'il est achevé (par à heure fixe), domicile et lieu de travail se confonde, temps de travail et de loisir également.

2/La promesse de l'accélération : le moteur culturel
La culture de la modernité dispose d'un interdit moral hérité du protestantisme, de "gaspillage du temps " qui fait office de 1ier moteur, mais ce n'est pas le seul.
Cette peur correspond à une promesse plus positive et religieuse de salut de l'âme ou de vie éternelle par l'action.
Au fil du temps la promesse est devenue prospérité éternelle : l'argent revêt une fonction de substitution
Disposer d'une quantité d'argent permet  de disposer d'options nombreuses pour répondre aux contingences, besoins futurs faire face aux menaces..
Le besoin de sécurité ente en conflit avec celui d'accélération dans la société moderne;alors que dans la société moderne tardive l'augmentation des contingences et menaces attise ce besoin de sécurité et aussi d'accélération;
Si auparavant la durée du monde de sa création au jugement dernier était l'unité de calcul du temps, l'époque moderne installe la durée de vie de la naissance à la mort et donc une accélération du temps.
La modernité tardive elle propose de vivre à un rythme accéléré pour profiter des diverses opportunités du monde en vivant plus vite.
La promesse de bonheur de l'accélération est vouée à l'échec puisqu'elle propose en permanence de décider entre des options qui augmentent sans cesse et donc le taux d'épuisement des options (la relation entre possibilités du monde réalisées et réalisables au cours d'une vie se réduit constamment quels que soient nos efforts pour élever notre rythme.
La stratégie moderne de réconciliation entre temps de vie et temps du monde échoue ainsi


mardi 15 juillet 2014

Expressions 23 : L'intervalle


J'ai entendu récemment parlé d'intervalle dans une société de conseil se développant sur un marché très très compétitif.
L'intervalle est lié à la ligne au rugby et peut être aussi en matière d'affaires militaires.
Pour  défendre ou attaquer cette ligne de séparation entre les deux camps adverses,
il s'agit de ne pas laisser ou de créer un intervalle.
L'intervalle est donc une question d'espace entre deux blocs avec deux postures très différentes selon que l'on soit en mode attaque ou défense.
En mode attaque, on va rechercher une opportunité, un moment de faiblesse , de non replacement de doute dans la décence adverse; on va même susciter ces opportunités en créant des leurres par exemple ou en jouant dans la zone de l'arbitre.
En mode défense, on va tout faire pour rester en place, maintenir ses postions quelles que soient les attaques et l'imagination de l'adversaire.
En entreprise la conquête de nouveaux marchés est donc bien un sport de combat.

mercredi 9 juillet 2014

Mythologies (2) : Le Brésil est le pays du football


Au delà du résultat sportif cette exceptionnel pour cette demi finale de la Coupe du monde au Brésil (de sa coupe du monde , comme le disent les journaliste) je retiendrai l'atteinte à un mythe : celui du Brésil comme pays du football ou plutôt de la Séléçao comme trait d'union fédérateur du pays.
Le Brésil devait gagner mais pouvait aussi perdre dans ce match : le 7-1, l'absence de réaction des brésiliens propulse cette défaite dans une autre dimension celle de l'effondrement d'un mythe.
Pas la croyance qu'aucune équipe ne peut, ne doit  perdre avec un tel écart à ce stade de la compétition et a fortiori chez elle.
Mais l'élément constitutif du récit d'un peuple, sa façon de se raconter : le Brésil = le pays du football.
Si c'est bien ce mythe qui est touché, cette histoire dominante qui est renié alors la souffrance du peuple brésilien et surtout ces expressions (colère, déception, manifestation) risquent d'être importantes.
Si ce mythe s'efface c'est aussi peut être qu'il n'est plus aussi important pour cette jeune nation et que des transformations importantes de mentalité sont en cours .

mardi 1 juillet 2014

Les nouveaux référentiels du monde du travail


Denis Etighoffer, prospectiviste, auteur notamment de L'entreprise virtuelle fait chez Transit city une présentation de l'évolution des référentiels du monde du travail depuis 30ans. 

#Les nouveaux référentiels :
Années 80-90 : période d'industrialisation du tertiaire (bureautique, informatique)
Années 2000 : période de construction du quaternaire , industries du savoir

Les 3 dons de l'entreprise virtuelle, en réseau  :
- le don d'ubiquité
- le don d'omniprésence 
- le don d'omniscience

#Les facteurs clé du quaternaire :
- économie immatérielle 
- densité des réseaux 
- numérisation du monde

#Les 12 nouveaux référents issus de la techno (passage de l'eau au gaz) :

1/la numérisation amene une recherche d'efficacité et de productivité des eco systèmes de production
Tous les écosystèmes tendent à économiser leurs ressources en capital, en travail, on va de plus en plus vers de l'ecoefficience, partout, dans tous les domaines
2/ une économie du lien ou de basse intensité : les petits poissons peuvent entrer à bas coût sur un grand marché.conséquence : explosion des marchés de niche
3/le développement des plateformes : on passe d'une logique de territoires à une logique de réseaux sans frontières 
4/ une économie des idées , l'entreprise devient relationnelle : amélioration de process viennent de l'interne; amélioration de produit ou service viennent de l'extérieur , des clients; tout le monde est concerne, la fonction est moins importante que le réseau relationnel
Les échanges doivent être organisés et dynamises pour créer de la valeur
5/ le développement des industries de la simulation : serious games, simulateurs; les biens numériques remplacent les biens tangibles chaque fois que possible
6/on passe d'une logique de répartition du travail à une logique de partage des competences; d'une logique d'accumulation des compétences à une logique d'intensification des échanges 
Une nation ou une entreprise  savante :actifs immatériels (formation, r&d, brevets)> actifs matériels 
7/intensification du travail collaboratif, développement de la génération des networkers; les réseaux facilitent l'intégration sociale et la promotion 
8/fragmentation du monde du travail; utilisation des compétences à la demande; on fonctionne à la mission ; il y a disparité du monde du travail; développement des poly actifs : une compétence,plusieurs sources de revenus;explosion du self employement et développement du home business ; il y'a précarité des situations
9/les transitions énergétiques 
10/explosion des objets connectes: 2,5 milliards d'internautes dans le monde et déjà 4 milliards d'objets connectés ; avec des pbs à terme d'énergie , de bande passante, de sécurité 
11/le développement du big data et l'exploitation des outils du prédictif : on va savois faire des mappings sur tout
12/en synthèse : une économie de l'usage , du partage , le troc , un retrait du capital 


Et surtout de l'ecoefficience !