jeudi 30 décembre 2010

Méthodologies du changement (1) : pratiques narratives et méthodes de productivité. et


Pour terminer l'année et démarrer une rubrique d'analyse méthodologique sur les disciplines liées au changement, je voudrai citer deux livres et tenter de les faire dialoguer en toute subjectivité sur leur vision du changement, leur proposition méthodologique de transformation.
Le 1ier décrit une méthodologie très pratiquée depuis dix ans dans de nombreux grands groupes du monde industrielle : la méthode 6 sigma.Erigé par certain en modèle managerial elle tend à rationaliser toute activité en process industriel dans une perspective d'abaissement permanent des coûts et de concentration sur le coeur de la valeur ajoutée de l'entreprise.
Cette méthode assimilée concentre l'ensemble de l'intelligence collective sur l'amélioration de la productivité .
Très souvent assimilée à la conduite du changement dans les groupes qui la subissent elle paraît aujourd'hui assez limitée dans des secteurs touchés par de profondes mutations pour réinventer les business modèles et autres formes adaptées d'organisation managériale.

La 2nde provenant du travail social et de la thérapie est celle de Michael White.Très inspirée du post structuralisme Foucault, Deleuze, Derrida mais aussi Ricoeur elle part de l'idée de la structuration du Moi par la Narration.Notre Moi , c'est à dire notre identité se construirait en grande partie à partir des histoires , que nous sommes capables de raconter, partager avec notre entourage et mettre en sccène dans notre quotidien. Il se structure mais il se limite également, c'est notre pensée dominante , celle qui fait ce que l'on est et nous empêche d'aller au delà.
Dans cette approche développée durant près de 30 ans dans le travail social, le changement va consister à prendre conscience de cette pensée dominante limitative pour faire émerger une nouvelle histoire, dit "préférée", dans notre esprit tout d'abord puis dans notre vie.
Le travail du thérapeute consiste à aider à cette prise de conscience limitante et à faire émerger puis donner de la substance à son histoire préférée.
C'est un travail que j'ai adapté depuis près de 10 ans maintenant dans les entreprises pour permettre l'émergence de nouveaux modèles et formes d'organisation managériale.
Il est fort bien décrit dans ce livre sur les aspects du travail social de Michael et très bien traduit et illustré par Nicolas de Beer et Isabelle Laplante.

samedi 25 décembre 2010

Lexique 74 :Prière


"Si la prière ne change pas notre destin, elle change nos sentiments, utilité qui n'est pas moindre."
Joseph Joubert

mardi 21 décembre 2010

En quoi les médias sociaux constituent -ils un changement majeur dans l'histoire de la communication ?


Clay Shirky présente une vision de l'histoire de la communication en 4 périodes très distinctes :

- L' avènement des médias de diffusion au xvième siècle : avec l'apparition de l'imprimerie, des caractères amovibles, des encres à base d'huile le livre apparaît comme le mode de diffusion de masse des écritures, de la réforme..
- L'apparition des médias de conversation au XVIIIème siècle avec le télégraphe puis le téléphone qui permettent les premières conversation en one to one.
- L'émergence des médias enregistrés fin XIXième siècle avec l'enregistrement de la photo, de la voix puis des films, muets, sonores...Les médias audiovisuels du XXième siècle n'étant qu'un prolongement de cette 3ième période avec une miniaturisation et une technique grandissante des appareils de diffusion.

Avec Internet apparaît une nouvelle période et 3 changements majeurs :
1/ Le 1ier média qui propose un support pour les groupes et la conversation en même temps.On peut communiquer de plusieurs à plusieurs.
2/Les médias devenant tous digitaux, Internet devient le mode de transport de tous les médias;
Appels téléphoniques, films, musiques, magazines, tout média devient proche de tous les autres médias.
Les médias sont de moins en moins une source d'information, de plus en plus une source de coordination.
3/Les membres du public de la période précédente peuvent également devenir producteurs et non plus seulement consommateurs.
Chaque nouveau consommateur devient producteur avec les mêmes outils.

La forme des réseaux dans la communication publique évolue également en même temps :
- Au XXième siècle : un émetteur institutionnel de messages (entreprise,institution ) cherche sans concurrence à toucher les gens en mobilisant des outils lourds et en concevant , maîtrisant ses propres messages .Un réseau en forme d'étoile où tout part du centre.
- Au XXIième siècle : le changement n'est pas que les personnes répondent à l'émetteur mais qu'ils sont connectés les uns aux autres;De public à public.
La complexité du réseau est liée au nombre de participants (nombre au carré);les réseaux ne sont plus construits par des pros mais par le Public lui même et leur forme est alléatoire.

D'après une conférence de Clay Shirky lors de Ted 2009.

vendredi 17 décembre 2010

Lexique 73 :Politique


"Jusqu'en 1981 nombre d' intellectuels français avaient une croyance messianique au pouvoir de la politique de changer les choses ."
Hervé Juvin

mardi 14 décembre 2010

Histoires de changement 11: La Révolution kantienne,la Morale


Son étude de la Morale, La Critique de la Raison pratique illustre au mieux ces révolutions.

1/ La fin du cosmologico éthique :
Pour les Grecs en parallèle de l'ordre cosmogonique , il existe une hiérarchie naturelles des Etres, de toutes les catégories d'Etres.
Le Monde aristocratique ,tel qu'il est décrit par Platon repose sur l'idée que la cité parfait repose sur cette hiérarchie : les philosophes en haut, les guerriers au milieu, les artisans et ouvrier en bas.
La conviction à la base du système ,tel que le décrit Platon, est que la vertu se confond avec l'excellence naturelle, le talent naturel.
Pour Kant la dignité morale d'un individu ,sa vertu, ce n'est pas son talent mais l'usage qu'il en fait. Ce n'est pas la nature qui fait la valeur morale d'un individu mais c'est sa liberté.
La seuls chose que l'on peut tenir comme absolument bonne sur le plan éthique, c'est la bonne volonté.
Le fait que tous les talents naturels peuvent indifféremment être mis au service du Bien comme du Mal prouvent qu'ils ne sont pas intrinséquement du côté du Bien. L'intelligence peut aussi bien servir le Bien que le Mal : c'est seulement la volonté qui compte , si elle est bonne ou non.
Ainsi le monde aristocratique va être pris à contre pied et la morale du monde moderne fondée.
Trois conséquences immédiates :
- l'idée d'égalité apparaît : tout le monde se vaut puisque ce qui compte c'est ce que l'on fait de ce que l'on a reçu.
-l'humanité est une : dans le monde aristocratique il y a plusieurs humanités ,une hiérarchie des êtres : un esclave et un aristocrate ne sont pas du même monde.Idée au fondement des démocraties modernes.
- émerge également derrière l'idée de travail : l'aristocrate est celui qui ne travaille pas;à partir de cette nouvelle morale, ce que l'on va faire de ce que l'on a reçu , l'idée de travail est désormais valorisée .

2/ La fin du théologico éthique :
La morale chrétienne invite les individus à se conformer à certains principes ou règles pour obéir à Dieu. Son fondement est théologique.
Kant bien que chrétien y met fin en disant : si on agit pour faire plaisir à Dieu ou parce que on le craint , alors la Morale perd tout intéret parce que elle devient intéressée. La théologie corrompt donc ainsi la Morale, la vraie Morale est désintéressée, la vrais vertu est celle du désintéressement.

3/La morale kantienne :
En rupture avec la cosmogonie grecque et la théologie chrétienne , elle va avant tout être Humaniste à partir de notre subjectivité.
- Problème immédiat : comment considérer que l'on peut fonder une Morale à partir de l'Etre humain ? Que l'accord entre Etres humains est plus important que l'accord avec le Cosmos ou avec les Commandements de Dieu? Qu'y at-il de sacré , de grand dans l'homme qu'on puisse s'appuyer dessus ?C'est toute la question très importante ouverte par Descartes du propre de l'Humanité.
- Kant va partir de Rousseau à travers le discours de L'inégalité : Pour Rousseau ce qui distingue humains et animaux ce n'est pas l'intelligence ( c'est du plus ou moins pas un qualité) ni le langage mais la liberté ou la perfectibilité. L'animal est enfermé dans son instinct et tellement qu'il ne peut s'en évader même si sa survie en dépend ; pour l'être humain c'est l'inverse,il peut commettre les plus grands excès jusqu'à se tuer : c'est sa liberté.
L'effet de cette liberté va le faire entrer dans une double histoire : celle de l'individu (l'éducation) et celle de l'espèce (la politique).
L'animal totalement guidé par son instinct n'a pratiquement pas besoin d'éducation.
Les sociétés animales n'ont pas d'histoire et se reproduisent à l'infini.
La liberté guide donc les humains, pas la nature: "Pourquoi l'homme est-il sujet à devenir imbécile ?"et à oublier parfois sa perfectibilité en vieillissant par exemple.
Liberté, écart par rapport à la règle dont l'animal n'est pas capable et historicité ou perfectibilité que les animaux ne connaissent pas,sont donc les caractéristiques principales de l'homme.
- Elles entraînent trois conséquences, les trois traits caractéristiques de la morale kantienne :
1/Le désintéressement : si la liberté est la faculté de s'arracher au monde de l'instinct naturelle ,la capacité à s'arracher à la nature, nos penchants égoistes, ce qui nous pousse à nous occuper de nous; l'altruisme, le soucis des autres va demander une abstraction de moi même, de me limiter moi même.
La vertu se définit comme action désintéressée, fondement de l'Amour.
2/L'universalisme : agit de telle façon que ton action puisse être transformée en Loi. Pour prendre en compte l'intéret général , l'Universel , il faut pouvoir mettre en parenthèse mes intérets particuliers, m'écarter de la Nature, mes inclinations. Je peux le faire par ma liberté.
3/L'impératif , le devoir : ça ne va pas de soi d`être moral,ce n'est pas naturel;il va falloir faire un effort.Moral du travail sur soi.Un élève est un enfant à qui on demande de s'élever.

- La doctrine des impératifs de trois catégories :
1/ Les impératifs de l'habileté :purement techniques , hypothétiques sous la forme de si tu veux..alors .Les fins sont totalement subjectives.L'utilitarisme en philosophie
2/Les impératifs de la prudence : fondés sur des fins du sens commun, une fin générale communément admise, plus objective pas encore universelle.Une morale du sens commun celle de Platon.
3/Les impératifs catégoriques : ce que va ajouter Kant, un 3ième étage, ce sont des fins,des objectifs absolument nécessaires.Tu dois absolument..il y a des fins qui ne se discutent pas.Nous devons absolument Il y a une rationalité de ces fins parc que c'est la raison qui les fixe.Ce sont les fins qui touchent à l'accord de l'humanité avec elle même : le règne des fins.
Ainsi il déteste le mensonge car il rompt la confiance. L'absolue nécessité de s'auto limiter.

Deux remarques :
-Ce n'est plus la Religion qui précède la Morale, mais de l'homme ; l'idée de Dieu apparait après la Morale. La Loi est fabriquée par et pour les Humains.La Spiritualité apparait après pour donner du sens, un horizon .
- Sans la Liberté il n'y a pas de Morale possible. Le travail de la science c'est de relier des faits pour les expliquer entre eux, trouver des causes, le déterminisme. Le principe du déterminisme semble nier la liberté. Soit la série des causes est infinie et on arrive pas à conclure l'explication, soit il existe une cause première
D'où l'idée d' atteinte des limites de la raison avec ces deux concepts et Kant très honnêtement conclut au postulat de la liberté. La philosophie part de cet axiome non démontrable.


vendredi 10 décembre 2010

Lexique 72 : Mourir


"Mourir, c'est changer de corps comme l'acteur change d'habit."
Plotin

mardi 7 décembre 2010

Nouveaux concepts( (6) : La Culture Monde(3)La Fin des illusions(1)


La Fin des illusions pourrait être le titre de la conférence donnée vendredi 26 novembre à l'atelier Transit City par Hervé Juvin. En près de deux heures ce dernier s'est attaché à renverser de façon radicale les modèles de pensée liés à la croissance des pays occidentaux.
Deux postulats déjà présentés par François Bellanger précède la réflexion :
- Il y a dans le monde de plus en plus de pauvres du fait de la croissance démographique : 9milliards d'habitants dont 5 milliards de pauvres.
- La rareté des ressources est de plus en plus présente : si il faut aujourd'hui 1,5 planètes pour produire la consommation de tous ses habitants sur notre mode de vie, il en faudra 2 dans 10ans, 6 dans 30 ans...
Il s'agit donc de penser autrement notre modèle de croissance, nos modèles de vie...

Pour Hervé Juvin ces deux basculements sont aujourd'hui évidents :
- Fin du modèle de croissance pour passer dans un monde de la rareté
- Vers une désoccidentalisation du monde et sa décentration "hors de l'occident".

Mais surtout nous vivons nous occidentaux une transformation anthropologique dont nous n'avons pas encore idée et sous l'effet de laquelle "français", européen" n'auront plus la même signification.
1/Le renversement par l'avénement du corps comme unique capital : que se passe t-il dans la vie des hommes quand soudain ils s'aperçoivent que :
- par les actes de leur vie quotidienne ils ne peuvent plus atteindre le salut éternel,
- par leur bulletin de vote ils ne peuvent plus changer la société, le système politique.
Jusqu'en 1981 nombre d' intellectuels français avaient une croyance messianique au pouvoir de la politique de changer les choses . Depuis 30 ans elle a beaucoup reculé.
Face à ce "désenchantement du Monde" l'homme se retrouve seul avec son corps, sa santé, sa sécurité, sa séduction comme unique capital.
Cela change tout son rapport au monde et génère en même temps une industrie.

2/ Le renversement par l'expulsion du rapport à la nature : le monde de l'enfance de nos générations est pour beaucoup un monde en relation avec la nature;un lien physique qui vient peuplé le langage.
La nature n ' est plus que ce l'on fait d'elle, elle ne domine plus ,c'est quelque chose d'entièrement nouveau.Le hasard de la nature n'est plus accepté.
Elle devient une ressource rare , payante parfois et de moins en moins accessible librement , gratuitement au plus grand nombre.

3/Le renversement par l'expulsion du politique : nous avons rêvé d'une sortie de la condition politique pendant 30ans avec 3 illusions principales :
- Margaret Thatcher 1980: "La société ça n'existe pas", phrase fondatrice du néolibéralisme. Si elle n'existe pas , nous ne sommes que des individus à la recherche de leur meilleur intérêt à tout moment.Nous ne sommes que des individus de droit ,créant des liens contractuels et temporaires avec leur entourage et pouvant les délier à tout moment.
- Tony Blair 1996 : " Le système de l'Occident est le meilleur du Monde, d'ailleurs dès que les peuples ont le choix, ils l'adoptent.
- GW Bush : il suffira d'éliminer quelques méchants dans le Monde pour parfaire l'unification planétaire, libérale.

Pourquoi tout le monde y a cru ? En partie parceque plusieurs faits historiques du XX° siècle sont restés sans explication :
-Quelles sont les causes profondes de la guerre de 1914 alors que l'Europe était prospère et dominait le monde?
-Comment expliquer les tergiversations puis les raisons de l'entrée en guerre des USA ?
- Comment expliquer la chute "pacifique" et sans opposition de l'Empire soviétique ?

Comment ces faits sont démentis :
- depuis Maastricht et ses critères de convergence jamais les pays de la zone euro n'ont autant divergé en : chomage, commerce extérieur..
- de nombreux pays émergents ont adopté nos technologies mais pas le système démocratique.Pire les chinois nous interrogent sur notre démocratie qui nous fait agir en "oui" quand nous votons en "non";ils la substituent par "des formes adaptées de gouvernance"

Pour suivre Maurice Godelier, ce n'est jamais l'économique qui fait société, qui la fonde mais les croyances, les mythes, le rapport au sacré...

vendredi 3 décembre 2010

Lexique 71 : La nature


Machiavel

mardi 30 novembre 2010

Histoires de changement 10 : La Révolution kantienne,les conséquences

Cette rupture va avoir des conséquences sur chacun de ces trois plans :
- sur le plan théorique : s'il n'y a plus d'ordre cosmique, la connaissance ne peut plus consister en une vision de l'ordre cosmique; la théorie ne peut plus être une découverte à lever le voile de l'ordre cosmique; elle va consister à inventer de l'ordre dans tout le chaos ambiant, en partant d'un point de vue extérieur, celui du savant.
Ce qui domine la théorie de la connaissance moderne : "Rien n'est donné, tout est construit".
L'activité scientifique va contribuer à mettre de l'ordre en reliant les phénomènes entre eux.
Le problème de la science devient un problème de pratique, comment relier les phénomènes entre eux et non plus de théorie ;un problème de synthèse et non pas de vision.
- sur le plan moral : comme il n'y a plus d'ordre du monde la morale ne peut plus être une tentative de correspondre à cet ordre du monde. Trouver son lieu naturel comme Ulysse rentrant à Ithaque. Comme le dit Hans Jonas "Pour les grecs les fins sont domiciliées dans la nature", ce n'est plus vrai pour Kant car la nature n'est plus un ordre mais un chaos, c'est le monde des pulsions, des forces de Newton.La nature c'est les penchant égoistes ,vouloir dévorer l'autre, ce contre quoi la Morale va devoir lutter pour se réaliser. Ma Liberté doit s'arrêter où commence celle d'autrui.La nature devient suspecte.
L'accord que la Morale va devoir réaliser n'est plus avec la Nature mais avec l'Humanité.C'est la Morale des Droits de l'Homme : s'accorder entre êtres humains, plus avec l'ordre cosmique, trouver un accord intersubjectif.

-sur le plan de l'Art (celui de l'esthétique, du salut): pour les grecs l'oeuvre d'art est une représentation miniature de l'oeuvre cosmique en grand.L'illustration en petit de l'harmonie cosmique. Si le cosmos n'existe plus que devient l'oeuvre d'art ?
Elle se définit comme ce qui plait à la sensibilité et la philosophie de l'Art prendre la forme d'une Esthétique.(Baungarten, 1ière esthétique en 1750).
L'art devient ce qui plait à la subjectivité : notre goût.
La question fondamentale de l'esthétique qui n'existe pas chez les grecs, va devenir de définir les critères du Beau."Des goûts et des couleurs , on ne discute pas.
Quel est le sens commun, ce qui fait que l'on trouve Bach ou Mozart beau ??

C'est à partir de ces deux révolutions par rapport à la pensée grecque et chrétienne que Kant va mettre en place ses 3 critiques.

D'après Luc Ferry , La philosophie de Kant.

vendredi 26 novembre 2010

Lexique 70 : L'opinion


Daniel Webster

mardi 23 novembre 2010

Histoires de changement 9 : La Révolution kantienne, la rupture avec la pensée chrétienne(2)


La Critique de la Raison Pure, la Révolution kantienne est marquée par une double rupture avec la pensée ancienne :
2/Avec le monde chrétien, avec le christianisme traditionnaliste.
Jusqu'à Kant , Pascal et Descartes compris, pour décrire le rapport entre l'Homme et Dieu,du fini à l'infini, on commence toujours par Dieu et l'Homme est pensé comme un manque par rapport à l'Absolu qu'est Dieu. Dans cette perspective, Dieu est omniscient (il sait tout),tout puissant (il peut tout) et infini (pas limité par le temps ou le monde qui s'opposerait à lui, tout lui est intelligible),éternel, infiniment bon. L'homme en comparaison se caractérise par son ignorance, mortel, sa finitude, ses pêchés, sa sensibilité (son corps le limite).

Kant par rapport à cette conception va procéder à l'envers pour partir de l'homme et ensuite penser Dieu. Il part de sa finitude : l'homme est un être limité dans le temps (il est mortel) et dans l'espace (Dieu est partout). il part de la sensibilité du fait que l'humain soit situé dans l'espace et dans le temps.
Ensuite il va penser Dieu avec comme conséquence immédiate que : Dieu ne va être alors qu'une idée , celle que l'homme a de l'absolu , celle que l'homme a du contraire de lui.
Tout le processus consiste à partir de ce que nous connaissons le mieux: l'expérience humaine pour aboutir à l'idée que nous nous faisons de Dieu.
Au lieu que Dieu relativise l'Homme c'est l'inverse qui se passe : Dieu est relativisé.
Une idée nécessaire mais qui ne prouve pas qu'elle est vraie.
Chacun peut alors en faire ce qu'il veut et cela va détruire les démonstrations de preuves de l'existence de Dieu et paradoxalement réhabiliter le statut de la Foi (indémontrable par définition).Si on pouvait démontrer l'existence de dieu il n'y aurait plus besoin d'y croire.

D'après Luc Ferry , La philosophie de Kant

mardi 16 novembre 2010

Nouveaux concepts (5) : La culture monde (2):Le marché comme culture globale


- La culture monde désigne le moment où le capitalisme s'est propagé partout dans le monde, où le marché s'est planêtarisé.
- Elle désigne le triomphe du marché pas seulement sur le plan économique mais sur le plan culturel: imaginaire collectif et individuel, modes de pensée, buts de l'existence, rapport à l'art , à la culture, au sport, à l'éducation, tout se présente en termes de compétition, de marché, de rentabilité, de performance, de maximisation des résultats au meilleur coût, d'efficacité et de bénéfices.
- Une nouvelle ère "nihiliste " commence marquée par la dissolution de la composante culturelle du monde, par une dynamique strictement performantielle vide d'idéaux, de projets , de valeur humanistes.

- Ce ne sont plus la religion , ni les systèmes de parenté qui sont les instances de la production symbolique : c'est le marché qu'on ne peut ramener à un système neutre d'échanges économiques :
- l'école ne se donne plus pour mission supérieure d'inculquer les valeurs morales et patriotiques : elle fonctionne comme un service rendu à des consommateurs exigeants et critiques. Les humanités n'attirent plus les élites ,les grandes écoles de commerce ont pris le relais.
- Le luxe et à la mode,le sport business remplace le sport traditionnel...

- Elle voue un culte à la liberté et à la responsabilité des acteurs mais le monde qu'elle organise fonctionne comme un système anonyme doté d'une nécessité implacable (rentabilité, performance). Elle rejette protectionnisme, nationalisme économique et vise la mise en place de nouvelles règles mondiales capables de tempérer , de rétablir la confiance, d'assurer la stabilité bancaire..
Elle cherche avant tout à empêcher son autodestruction suicidaire en assurant son développement durable. .
D'après Gilles Lipovetsky in L'Occident mondialisé, Grasset mars 2010

jeudi 11 novembre 2010

Histoires de changement 8 : La Révolution kantienne,rupture avec la pensée grecque(1)

La Révolution kantienne est marquée par une double rupture avec la pensée ancienne :
1/ Avec la pensée grecque par la représentation de l'univers comme un Cosmos, un ordre clos, organisé harmonieux où chaque chose est à sa place. Le rapport se fait avec un organisme vivant qui tient ensemble de manière cohérente : chaque partie du monde a sa place et un sens et l'ordre, la justice triomphent.
Trois plans principaux d'application :
- la théorie de la connaissance ou description de cette vision idéale du monde
- la morale où être juste c'est trouver sa bonne place dans l'ordre cosmique.
- la sagesse quand libéré du passé on arrive à être libre
La science moderne va faire voler en éclat cette conception pour présenter l'univers non plus comme clos et harmonieux mais comme un monde où l'espace et le temps sont infinis, qui n'a pas de sens en soi et dont il s'agit de comprendre les relations entre éléments .Tous les lieux se valent : "le silence effroyable de ces espaces infinis".Pascal
Ce passage du monde clos à l'univers infini va bouleverser les esprits du XVII ième et notamment développer l'esprit critique entraînant le refus des arguments d'autorité.


D'après Luc Ferry , La philosophie de Kant

mardi 9 novembre 2010

Histoires de changement 6 : La Belle Epoque,l'Invention des loisirs


Une des principales conséquences de cette période ,non pas d'inventions (elles se sont faites quelques dizaines d'années avant, signe que pour notre époque le meilleur est peut être à venir) mais de transformation de la vie par l'innovation concrète, est la libération du temps
La période dégage du temps permettant aux enfants d'aller à l'école, aux adultes de connaître les premiers loisirs, les premières vacances.
Concrètement travailler 8 heures au lieu de 12 dégage du temps.
Il va naître :
- l'école pour tous : le certificat d'études, l'école obligatoire(au début du XIX les enfants travaillent encore massivement à la mine)
- le mouvement associatif :les auberges de jeunesse, les scouts, l'armée du salut,..
- les loisirs : les régates, le Tour de France (1905), le music hall(Olympia, Moulin Rouge ), théâtres
- les villégiatures sur les côtes , dans les villes d'eau avec le PlM.
Il y a plus de monde à cette période sur les plages qu'au moment du Front populaire où il y a du temps mais plus d'argent.
Le souvenir de cette période restera après les guerres comme celui d'un Age d'or.
Tout n'est pas réglé , mais tout semble aller mieux.
La France devient un symbole de loisir du fait de son temps d'avance sur cette libération du temps.
D'après les conférences de Marc Giget,professeur du CNAM

vendredi 5 novembre 2010

Lexique 69 : Cohérence


"On ne doit pas changer d'opinion si l'on ne peutchanger de conduite".
Manuel Linares RIvas

mardi 2 novembre 2010

Nouveaux concepts (4) : La culture monde (1)


Le concept de culture monde renvoie à la constitution de vastes réseaux médiatiques transnationaux, à la dilatation des industries croissantes déversant un lot toujours croissant de mêmes bien sur un marché globalisé.

Elle s'appuie sur l'économie culturelle et les industries créatives(déjà abordée dans Mainstream et la Bataille du Soft power) dans un double mouvement qui remodèle totalement l'univers de la production et du commerce :
- le monde productif réel s'affiche culturel, utilise ses codes et son esthétique
- la culture revendique une ambition économique et devient industrie.

Cela modifie le statut de la culture :
- avant : la culture était ce qui ordonnait clairement les existences, ce qui donnait sens à la vie en l'encadrant par tout un ensemble de divinités, de règles et de valeurs, de systèmes symboliques.
- avec la culture monde : toutes les composantes sont en crise (Eglise, Famille, idéologies, politique, rapport entre les sexes, consommation , art , éducation) et pas un n'échappe au processus de déterritorialisation et de désorientation.

il en résulte un état d'incertitude et de désorientation sans pareil des individus avec 5 moteurs et plusieurs conséquences majeures :
- le marché , le consumérisme, la technoscience, l'individualisation, les industries culturelles et la communication constituent les principes organisateurs de fond
- au plan anthropologique : une nouvelle relation vécue avec le lointain, une intensification de la conscience du monde comme phénomène planétaire comme totalité et unité : dorénavant ce qui se produit à l'autre bout de la planète suscite là ou nous sommes des réflexions, des peurs, des haines, des réflexes d'empathie.
- au plan politique : elle consacre deux grandes idéologies d'essence "cosmopolitique" : l'écologie et les droits de l'homme.
D'après Gilles Lipovetsky in L'Occident mondialisé, Grasset mars 2010

samedi 30 octobre 2010

Expressions (8) : Les Oligarques


Qualificatif proposé depuis quelques temps par la Gauche de la Gauche et une partie de la blogosphère pour qualifier la classe dirigeante française au sens large (politique, économique , médiatique) et surtout dénoncer certaines tendances à bafouer les règles élémentaires de la démocratie :
- refus de définir une ligne de conduite concernant les conflits d'intérêt (entre les sphères publiques- privées - médias)
- multiplication de nominations des proches aux postes clé
- conservation du pouvoir quelles que soient les circonstances
- maintien du cumul des mandats
- développement des activités de lobbying de certains élus en parallèle de leur mandat
- enrichissement personnel ..
Wikipédia nous le rappelle , "le terme oligarque, qui n'était plus utilisé que pour l'histoire des sociétés anciennes ou les récits de science fiction, a trouvé un regain de faveur pour désigner les hommes d'affaires riches ayant des liens avec le pouvoir politique qui ont émergé en Russieaprès la désintégration de la bureaucratie du régime soviétique."
Désormais il fait écho en France.

vendredi 22 octobre 2010

Lexique 68 : changer de boulot


R.Topor

mardi 19 octobre 2010

Histoires de changement 5 : La Belle Epoque,l'Art dans la vie


- La Belle Epoque est également une très grande période artistique :
- on met de l'Art partout, dans la vie, dans les constructions,
- on invente les 6ième et 7 ième Art, la photo (photo de Baudelaire par Carjat 1863) et le cinéma.
C'est la période de l'Art Nouveau.L'Art explose partout.
L'exemple de l'époque c'est Gallé, industriel à Nancy, inventeur des célèbres vases , entrepreneur, grand poète , il est appelé l'homme triplex
Oscar Wilde grand personnage de l'époque va jusqu'à affirmer qu'afficher un mauvais papier peint dans une chambre d'enfant peut suffire à en faire un criminel.
- L'art doit rentrer partout, sortir des tableaux ( le pavillon des arts et de l'industrie, le conservatoire des arts et métiers) pour entrer dans tous les domaines de la vie quotidienne.
Sens aigüe de l'esthétique mais pas élitiste : l'art doit être accessible à tous de 5$ à 50000$ dit Tiffany avec le même objet dans un matériau différent .La même forme en fer ou en or, l'Art dans tout, l'Art pour tous sont des slogans de l'époque.
Des produits du quotidien de l'époque fabriqués à des centaines de milliers d'exemplaires sont un siècle plus tard considérés comme des oeuvres d'art et valent cent fois plus cher : lampes Tiffany, luminaires ou vases Gallé..
Pour se faire il existe des liens forts entre industriels , artistes comme pour l'école de Nancy (Gallé , Majorelle , Dôme, Valin), architectes et entreprises mécènes ( Crédit Lyonnais, BNP..)

- Période également très riche pour la peinture (juste après la Renaissance) qui éclate en plusieurs courants (impressionnisme, symbolisme, cubisme, fauvisme..)et est surtout remise en question par la naissance de la photo.
Le métier de peintre consistant essentiellement à peindre des portraits et paysages est totalement remis en question par Kodak qui permet de mieux et surtout plus vite les reproduire.On pense même au départ que la photo peut aider le peintre à faire son portrait
(300 procédés de photo couleur sont testé entre 1850 et 1913).
D'après les conférences de Marc Giget,professeur du CNAM

vendredi 15 octobre 2010

Lexique 67 : L'histoire écrite par les lions

"Tant que les lions n'auront par leurs propres historiens , les histoires de chasse continueront de glorifier le chasseur".Proverbe africain.

mardi 12 octobre 2010

Expressions (7) : le Pays des Bisounours


Le Pays des Bisounours ou plus exactement : "on n'est pas au le Pays des Bisounours",nouvelle expression entendue dans les entreprises et dans les couloirs de la politique.
Qui sont les Bisounours ? Tout d'abord des peluches nées dans les années 80 puis des personnages de films et séries tv. Ces personnages ont accompagné l'enfance des trentenaires actuels parvenant à des postes de responsabilité.
L'expression me semble servir deux objectifs :
- le 1ier, le plus immédiat nous renvoie à l'idée que notre chère vieille France, pays du bon vivre et de l'état Providence est en train de disparaître pour un monde plus rude, plus incertain que l'on ne sait encore bien définir mais auquel on nous "admoneste " à nous préparer. Comme si on ne s'en était pas aperçus.
- le 2nd s'adresse peut être à cette génération elle même, celle qui née des parents de 68 a connu une enfance très libre voire permissive ("il est interdit d'interdire") et pour laquelle devoir, effort et engagement sont des valeurs en retrait au profit de plaisir,instant présent ( L'apocalypse de Maffesoli)
Une sorte de rappel à l'ordre moral de leurs ainés au moment où ces trentenaires sont amenés à prendre des responsabilités dans la société , au moment de leur passer la main : attention ici les règles ne sont plus les mêmes , "on n'est pas au le Pays des Bisounours".

vendredi 8 octobre 2010

Lexique 66 : le plus simple


"Quand un monsieur vous dit qu'il a changé devoiture, si vous cherchez bien, vous constaterez qu'il aurait préféré changer de femme, mais que devant les difficultés, il a opté pour la solution la plus simple".
F.blanche

mardi 5 octobre 2010

Histoires de changement 4 la Belle Epoque,l'entrepreneriat

C'est la période des grands entrepreneurs : Eiffel, Marconi,Edison, Lumière, Méliès, Erikson
-Eiffel est leurs symbole : il s'intéresse à tout viaduc, pont, soufflerie, structure de la statue de la liberté, le Bon Marché, le Paradis Latin, les grandes gares...jusqu'à l'attache du porte jarretelle
- Edison dépose 1093 brevets
- Les frères Lumiére ont un an après leur invention une salle dans chacune des plus grandes capitales du monde.
- Tout le monde entreprend : du pharmacien qui invente les cachoux Lajaunie, au jeune retraité fonctionnaire Ferdinand de Lesseps qui construit le canal de Suez.

- La création d'entreprise est banalisée et toutes les structures juridiques sont créées : sa, sarl, commandite simple, coopérative, coopérative ouvrière de production, la mutuelle, la fédération, l'association loi de 1901, l'Union.Il se crée 500 banques de 1870 à 1913, 2 depuis 15 ans. Sur chaque secteur de multiples entreprises dynamisent le marché : 54 constructeurs auto
- Les business models sont riches et innovant sous toutes formes de financement.Exemple de Dion Bouton, 1ier constructeur automobile mondial pendant 20 ans (avant Ford).En 1904 ils font encore plus de production que toute l'industrie américaine : tous les taxis et bus de NY sont de Dion Bouton et c'est pareil dans de nombreux pays.Ils prolongent leur activité par de la location de véhicules. Leur slogan : la force tranquille. Ils ont démarré par la voiture à vapeur et ont tout inventé : salon, automobile club, courses ( paris pékin, Nk paris par le détroit de Béring), 300 camions au catalogue, des bus , cartes routières.
- Les décollages sont extrêmement rapides : Air Liquide est une multinationale présente au Japon 5 ans après sa création.Pareil pour Michelin, Lumière.
- Grande diversité également des modes de financement, certains business models restent des références.
- Ceux qui on disparu sont morts suite à guerre de 14+ crise des années 20 + crise des années 30 + 2ième guerre mondiale : Galeries Dufayel, de Dion Bouton
- Pas de séparation entre entrepreneuriat et prise d'initiative : ex resto du coeur; tout le monde prend des initiatives.
D'après les conférences de Marc Giget,professeur du CNAM

lundi 4 octobre 2010

Nouvelles menaces (9) : La mondialisation

Entendu ce jour sur France Culture par la voix de Jean Louis Bourlange dans l'émission l'Esprit public
"Le problème de la mondialisation dans nos pays c'est qu'elle fait fuir les plus riches et attire les plus pauvres" .
- Elle fait fuir les plus riches en leur promettant des rendement du capital bien supérieur dans les économies émergentes que dans notre propre économie à faible croissance,
- Elle attire les plus pauvres car les avantages liés à l'état de droit , le niveau de vie moyen et l'état Providence restent très attractifs pour la plupart des peuples de la planète.

samedi 2 octobre 2010

Scénario catastrophe


François m'a raconté cette histoire déjà ancienne mais toujours actuelle provenant de la direction de l'innovation d'un équipementier automobile : "nous c'est en 1977 qu'on a commencé à s'inquiéter, quand on a vu Star Wars : pas une roue, pas une voiture, ce jour là on a compris que le futur s'imaginait sans nous".

vendredi 1 octobre 2010

Lexique 65 :caractère


"Je ne vous dirai pas : changez de caractère ; Caron n'en change point, je ne le sais que trop.Chassez le naturel, ilrevient au galop."
Destouche

mardi 28 septembre 2010

Histoires de changement 3 la Belle Epoque,les réalisations


-Course au gigantisme pour toujours aller plus haut, plus vite, plus loin : la Tour Eiffel, le Titanic, les grands dirigeables, records d'altitude, de vitesse, bâtiments gigantesques pour les expositions

-Période de grands travaux également : A Paris 530 km d'égout sont réalisées en quelques années,le métro préfabriqué puis enterré, les grands boulevards.. Ailleurs canal de Suez, de Panama
- Les produits cultes : le téléphone d'Erikson vendu à des millions d'exemplaires, la machine à coudre Singer (ventes : 1 million /an ) ,le vélo
- Les produits disparus : le
- Tous les produits de notre quotidien d'aujourd'hui naissent à cette époque : cornet de glace, nounours, shampoing,carte postale, grille pain cornflakes, fermeture éclair, trombonne, fil, aiguille, alumettes, lames de rasoir
- Parmi les 500 plus grosses entreprises européennes actuelles plus de 400 sont nées à cette époque dans un laps de temps très court : Pathé Marconi,Kodak, Parker, Michelin, Philips,Gilette, Nintendo,Renault, Mont Blanc, Bledina, Rollex, Loréal, Nestlé ,Michelin, Léon de Bruxelles, Omo, Mercédes, Ford, Bosh, W Lux,Crédit Agricole..(moins aux usa moins touché par les 2 guerres, et dynamisés depuis 20 ans par les NTIC)
- Beaucoup d'institutions et de codes qui nous structurent encore se créent à cette époque : la banque de réseau, le tour de France, la Ligue des droits de l'homme, le cinéma, les cabarets , les prix Nobel.

D'après les conférences de Marc Giget,professeur du CNAM