mardi 17 octobre 2017

Commentaires 42 : La religion industrielle : La domination et la transformation de la Nature 4 /6

Le scénario fondateur de la schize se déplie , se déplace dans un nouveau récit, combinant comme toujours la rationalisation, la science et l'action technique mais cette fois ci appliquées à la Nature.

#Il va s'opérer une 1ière bifurcation de sens  ,à partir des deux  sens principaux de l'idée de nature :
- un ensemble de choses qui va être rationalisée petit à petit
- le développement d'un être intermédiaire entre les hommes et les dieux , qui va s'autonomiser tout au long du XVIIième siècle.

#Avec une deuxième bifurcation s'opère un changement radical de statut. dévalorisée, dédivinisée, elle est l'objet de connaissances et de mathématisation., d'exploration et d'exploitation
1/Le 1ier moment est le miracle des années 1620 autour deGalilée- Bacon - Descartes , que Condorcet identifie aux fondateurs de la science moderne.
La Nature est réduite à une mécanique et l'homme à une machine.
La Nature mathématisée et infinie se substitue à un cosmos hiérarchisé et clos.
Descartes conçoit la Nature comme soumise aux lois physiques, qui peut donc être dominée par les arts mécaniques au service de la liberté humaine.
2/Le second moment de cette bifurcation intervient vers 1755 au moment où Rousseau et l'Ecole écossaise  construisent deux visons opposées : la 1ière célèbre la fiction de l'état de nature et la seconde la transformation de la Nature par les sciences et techniques. L'idée de nature est alors dilapidée.
Diderot et D'alembert célèbre cette bifurcation en publiant la Bible des machines, métiers et manufactures: L'Encyclopédie;
La manufacture remplace le monastère et institutionnalise la nouvelle vision du monde de la modernité occidentale.
Comme la Vierge est entourée des Saints, la déesse de la science des inventions , maîtresse du monde est mise en scêne.
Le lien entre machinerie technicienne et vision religieuse est établie.
Une 1ière exposition universelle se serait tenue en 1569 à l'hôtel de ville de Nuremberg.

#L'alchimie transmutatoire : l'alchimie explore les entrailles, la structure intime de la matière et du vivant .Introduite en Occident au XIIième siècle comme science et art, elle se répand au siècle suivant sous la forme d'une vaste littérature traitant de la transformation des choses en général.
Vers 1340, Pierre Bonus fait évoluer son statuet en faisant de la "pierre occulte", substance aux nombreuses propriétés, qu'il faut s'employer à découvrir  un don de Dieu. Il transpose dans l'univers alchimique la transsubstantiation eucharistique :.
L'allégorie alchimique est appliquée au Christ  et l'alchimie devient chrétienne.
C'est à la fois un art mécanique et un art libéral et son association à l'idée d'industrie devient évidente.
Le mystère de l'Incarnation est réinvesti par l'alchimie et enfoui dans la Terre- Mère en même temps que nait la science moderne.
Elle a établi une grande équation : transmutation des métaux = transsubstantiation eucharistique = transformation industrielle

#Le programme Bacon - Descartes  :Le moment fondateur de l'esprit industriel moderne résulte de la confluence au XVII de nombreuses révolutions : scientifiques (Galilée, Harey), politique (révolution anglaise) , religieuse (guerre de 30 ans), sociale et même climatique
Descartes conçoit la Nature comme soumise aux lois physiques, qui peut donc être dominée par les arts mécaniques au service de la liberté humaine.

#La manufacture est l'institution où se réalise l'idéal de Bacon et Descartes de maîtrise de la Nature , mettant en oeuvre les inventaires , études et préconisations des Académies royales.
la manufacture et l'académie forment le nouvel ordre institutionnel d elr'industiation du XVII .
La dualité des pouvoirs s'organise : la science à l'académie. L'agir productif à la manufacture.
Au travail isolé de l'artisan, la manufacture substitue le travail partagé ou en communauté  et en grandes quantités, qui donne lieu à la spécialisation et à la division du travail.

#L'origine du management : Olivier de Serres vers 1600 dans "Théâtre d'agriculture et ménage des champs "décrit le rôle du "ménager" dans la production agricole ; "Le mesnage des champs "désigne  l'économie domestique et la gestion budgétaire de la maison des champs. Puis le bon ménage va désigner la manufacture.
A l'origine management définit donc la bonne organisation du travail et le bon gouvernement.

#Dilapidation de l'idée de nature et émergence de nouvelles valeurs : avan la science moderne, la Nature était identifiée à Dieu son créateur,.Surchargée de sens , elle est devenue autonome et les hommes ne cessent de la dilapider.
Sa lente chute est corrélative de la montée en puissance de le technoscience industrielle.
La Nature désincarnée cède la place progressivement à un nouveau grand Corps ou Etre, , l'Humanité , une et universelle , objet du mystère de l'Incarnation.
4 valeurs, composantes de la religion industrielle vont ainsi émerger :
1/ L'Humanité : semblable à un Etre vivant comme le fut la Nature. En détachant l'homme de la nature , les lumières introduisent l'idée d'une nature indéterminée de l'homme; L'homme est ainsi origine de l'homme, son fondement.
Cette faculté d'arrachement à la nature est ce que les Lumières appellent la raison et Rousseau, la perfectibilité. Elle a fait sortir l'homme de son état primitif et sa condition le voue à se transformer.C'est même irréversible : l'Etat de Nature est définitivement perdu.
Au Dieu unique répond un seul peuple humain.

2/L'Histoire : peu avant la Révolution française se forge le concept moderne d'Histoire. Contemporain du concept d'humanité, l'histoire n'est plus un livre de sentences dogmatiques mais se dégage de la référence à Dieu, rendant caduc le dessein dic-vin ou celui de la nature.On entre dans une ère post théologique où l'homme sera "Dieu sur terre".

3/ Le Progrès : indissociable de la sacralisation de l'humanité. C'est au moment du siècle des Lumières l'idée d'un Progrès généralisé.
Fontenelle : "il y a un ordre qui règle nos progrès".
Condorcet : "la masse totale du genre humain marche toujours à une perfection plus grande."
Ce qui est abandonné c'est la Providence au profit d cela raison humaine;
Pour Condorcet , on peut prévoir l'avenir par la connaissance du passé.

4/Le  travail : associé à l'entreprise ou à la manufacture comme facteur de production , rationalisé , mesuré et calculé. Elle contribue à la naissance de l'économie chez Adam Smith.
Pour Cantillon , l'entrepreneur à la différence du propriétaire ne peut vivre que dans l'incertain, le hasard, et donc le calcul.

Ces 4 valeurs peu à peu assemblées vont l'emporter et se coaguler dans la religion industrielle séculière

vendredi 13 octobre 2017

Citation 47 : Viet Thanh Nguyen

"Le mois dont je parle, c'est le mois d'avril le plus cruel de tous...Un avril qui changea tout pour les habitants d notre petite partie du monde et rien pour la plupart des habitants du reste du monde".
Viet Thanh Nguyen, in Le sympathisant, Belfond 2017.

mardi 10 octobre 2017

Et si la mobilité était la nouvelle religion industrielle

Atelier transit cité du 6 octobre 2017 avec Pierre Musso 


Pierre Musso
Monastère,manufacture, usine, il a écrit une généalogie de l'entreprise , pas une progression ,juste une évolution à travers les siècles de la forme majeure de l'occident : l'incarnation.
Sa thèse fait polémique par rapport aux thèses académiques de l'avénement du capitalisme par le protestantisme (weber) , voire du désenchantement (gauchet)

# le point de départ de la réflexion : pourquoi lors de la révolution industrielle de 1830 seule l'Occident a décollé économiquement ?
Pourquoi cette grande bifurcation ? Alors que la Chine technologiquement plus avancée ne l'a pas faite : il s'agit bien d'une vision du monde qui fait la différence 

Une approche philosophique : l'architecture fiduciaire = le clou, la clé de voûte d'une époque 

L'industrie ou la dialectique de Veronese ,1577, à Venise marque ce tournant du développement de la technique au détriment des arts libéraux 

Industrie = projeter à l'extérieur l'en soi
Au xvlll ieme siècle  3 sens : invention, opérations qui concourent à la production de richesses , entreprises industrielle 

Industriation : une vision du monde (# de industrialisation)

Isidore de Séville distingue les règles du croire (pourquoi) des préceptes du vivre (comment)
La foi et la loi, vont structurer toute institution 

Pierre Legendre à nomme schize le clivage dissociant les règles du croire venant du christianisme , des vestiges du droit romain formalisant les règles du vivre

Le grand mystère qui tient l'Occident c'est l'incarnation : la puissance de croyance de cet alliage va produire des effets de très grande durée

Le mystère de la foi constitutif de l'incarnation 
Le mystère de la loi constitutif de la norme

L'amour du référent fait accepter la norme : toute institution est faite de colle entre foi et loi

Les 3 grandes bifurcations :
1- 11 et 12ième siècle : révolution grégorienne ,droit romain , vision verticale, monastère,1iere révolution industrielle 
Saint Benoit (534-547) met en place sa règle des heures, qui servira de légitimité à toutes les approches de management 
L'horloge, mesure du temps vient rythmer ,organiser le temps de travail et prépare l'arrivée de la machine; aujourd'hui l'horloge c'est notre ordi, ou notre smartphone : celui qui produit la nouvelle norme 
On croit à la transsubstantiation : la recherche du mystère en Dieu

2-16 et 17 ième siècle :en eaux temps  1/bacon, Descartes 2/ Rousseau, hume ,science moderne, vision souterraine, 
lois de la nature, manufacture 
Le distinguo entre dieu et la nature est la grande idée
On croit comme Newton à la transmutation : la recherche du mystère dans la nature 
Le trans humanisme comme vision moderne de l'alchimie 
"Ce ne sont pas les découvertes scientifiques qui ont provoqué le changement de l'idée de nature .c'est le changement de l'idée de nature qui à permis ces découvertes."Merleau Ponty

Le grand philosophe est Francis Bacon : le 1ier a utiliser le progrès dans un sens temporel (et non plus spatial)
La royal Society, va appliquer la science . Colbert va reprendre la même idée
Cette étape est nécessaire avant de passer à la science appliquée dans l'industrie 

1750 : naissance de l'économie politique et affrontements qui vont amener la révolution 
2 penseurs en arrière plan :
ROUSSEAU : la perfectibilité et dénaturation sont complémentaires et incompatibles nous prévient il  2 solutions : l'industrialisation assez inévitable ou le retour à la nature, l'impossible retour en arrière
 
Hanna Arendt reprendra la même argumentation après la deuxième guerre mondiale 
L'école écossaise : le scottish enligtenment ,sorte de collège invisible avec Hume est majeur
Lindustriation est la mise en place d'une fiction : Hollywood et Silicon valley sont complémentaires,l'une fait la mise en scène de l'autre 
La Bible est l'encyclopédie de Diderot et d'Alembert : elle observe les fabriques, ateliers , manufacturés pas l'état : la philosophie moderne ne part pas du politique 

3- 19 et 20 ième siècle : 1/saint Simon 2/management ,machinisme , humanité, histoire,vision horizontale
Lindustriation devient industrialisation 
"La science trouve ou découvre , l'industrie applique et l'homme suit"
Les 6 piliers de la révolution industrielle : la révolution industrielle, l'humanité le grand être, la valeur travail, la science, l'histoire orientée par le progrès, la notion d'utilité sorte d'embrayeur de valeur
Les socialistes industrialistes 
Saint Simon et Auguste Comte , formulent la philosophie de l'industrie 
Valorisons les abeilles industrialistes au détriment des frelons politiques
Ils vont petit à petit se débarasser du pouvoir spirituel au profit de science - technique - industrie : la question du pourquoi disparaît 

Les ingénieurs inventent le management 
Le corps physique va se dégrader de incarnation en incorporation : rechercher dans le corps de l'opérateur puis dans sa tête , ce que l'on va pouvoir  mettre dans un corpus

Le cyber management va être élaboré au sortir de la guerre :
Invention de l'ordinateur entre 1942 et 1960 : wiener, drucker
Leur thèse : la guerre résulte de mauvaises décisions des etres humains ; confions la gouvernance aux machines et on évitera la grande catastrophe 
On est toujours dans cette croyance 
On est dans l'homme programmable et programme

L'entreprise pense et produit de plus en plus de pensées que le politique suit
La France inventeur des industries de l'imaginaire a des cartes à jouer
Les failles : Ce qui vacille aujourd'hui c'est la notion de progrès ; apparition d'une schize nouvelle entre la puissance de la technoscience et le sens : il y'a un hiatus à ce niveau la
On est de plus en plus dans l'incorporation 

La nouvelle mutation anthropologique : le smartphone 
Dans l'histoire de l'humanité il y a très peu d'objets qu'on a accepté sur soi 
Le selfie est une très belle image de cette nouvelle vision du monde

Tino segal : Thierry progress 




Commentaires 41 : La religion industrielle : l'imago mundi chrétienne et le monastère 3/6

L'hypothèse du livre est que l'industrie forme un produit dérivé et paradoxal du christianisme et du monachisme au XII et XIII sème siècles , époque qui développe un nouveau culte du travail et de la technique pour libérer le maximum de temps destiné à la prière.

C'est pour le monastère que saint Benoit fixe la règle qui associe prière et travail, fidèle et  industria.
La Réforme papale apporte l'unification de la foi chrétienne et du droit romain, liant une raison de vivre (la foi) et des règles de vie(normes).

#La schize comme bifurcation fondatrice : la vision du monde occidental se refonde à la charnière de ces deux siècles par la rencontre entre le christianisme - foi sans loi- et le cadavre juridique romain - loi sans foi.
Cette schize était une faille ensevelie dans l'histoire de l'occident monothéiste chrétien.
Elle va structurer le scénario fondateur de la séparation/liaison des deux  pouvoirs entre pouvoir papal , spirituel et pouvoir impérial, temporel.
Saint Thomas va distinguer et concilier, la foi et la raison, la spirale et la ligne et séparer ainsi philosophie et théologie

#Une nouvelle vision chrétienne du travail : si l'antiquité une vision contemplative de la nature, si elle valorise plutôt le temps consacré à la sphère publique, aux loisirs et à la cité, le christianisme va développer à la fois dans la théologie et dans les monastères le travail , la technique et l'action sur la nature.
La Genèse ouvre la voie de la domination la Nature par le travail et la technique .
Dieu a confié à l'homme la continuation de la Création donnée inachevée  pour qu'il la complète par le développement de son travail.
Parce que le travail est un châtiment dans la Genèse, l'homme déchu doit , pour sa pénitence, gagner son pain à la sueur de son front. Le christianisme a rendu sa liberté aux esclaves et réhabilité le travail;
L'homme est essentiellement un collaborateur de Dieu créateur : ainsi ce n'est pas par hasard que la technique industrielle se soit développée dans ce monde.
Saint Augustin introduit même la notion de progrès en comparant la suite des générations


#Le monastère comme nouvelle institution : le travail est un élément de l'identité du moine parce qu'il est pour lui le complément de la prière et de la contemplation
La règle bénédictine introduit une organisation stricte de la journée, le temps étant mesuré et rationalisé par des horaires définis par le soleil.
Dans l'ordre clunisiens on séparera le travail d'une nouvelle façon : aux moines les plus instruits la prière et aux moines incultes ,les travaux manuels.
au XII sème siècle vont s'opposer deux modèles capitalistiques : le clunisien où l'agriculture était devenue extérieure. Le cistercien ou la mise en valeur du patrimoine était redevenu le fait de la communauté.Ce dernier parait révolutionnaire et fonctionne très bien en raison de : l'intensification de l'élevage, le maintien de travaux manuels, l'isolement des granges et l'exemption des redevances.
Pour eux l'utilisation de la technique peut aussi être un moyen de réduire le temps de travail pour augmenter celui consacré à la prière.
Ainsi Citeaux sera aux avant garde du développement de la métallurgie.
Pour les franciscains, il s'agit de vivre dans la pauvreté sur le modèle du Christ, moins pour rationaliser l'activité que pour revivre l'Incarnation.
Pour eux le commerce et le profit sont légitimes  à la condition qu'il se fassent pour le bien de la communauté sacrée et non pour le profit individuel
Le Diable a été le 1ier usurier comme le Christ le 1ier marchand.
Les franciscains ont précédé las calvinistes dans l'élaboration théorique d'une mentalité  favorable au développement du capitalisme.
Tout se passe comme si l'organisation du monastère préfigurait celle de la ville active, puis celle de l'usine productive.

#Un moment clé 1130-1140 : Surger se lance dans la reconstruction de St Denis et tout bascule: tout doit être mise désormais , toutes les richesses à la célébration de l'Eucharistie et célébrer le Christ par les lumières du sanctuaire,  donc par la grandeur et la hauteur des ouvertures.
La lumière visible donne présence à la lumière divine invisible avec une conséquence imprévisible : le mystère de l'Incarnation peut désormais se fixer dans d'autres grands corps que celui du Christ : la boite de pandore est ouverte
La fabrique de la cathédrale annonce la gestion de la manufacture et de l'usine

On est passé progressivement de l'homo sacer à l'homo faber.

mardi 3 octobre 2017

lexique 184 : l'intelligence artificielle

"Elon Musk comme Ray Kurzwei ont raison dans le fait que l'intelligence artificielle va, plus qu'une autre révolution auparavant radicalement changer notre économie, notre culture et notre société. Cela ne signifie pas que leur vision de l'avenir est la bonne."
Noah Harari in Le Point 30 aout 2017

lundi 25 septembre 2017

Commentaire 40 : Homo Deus de Noah Harari

Gros phénomène éditorial depuis le succès de Sapiens, où il racontait comment un primate a pu devenir maître de la planète en  70000 ans et 3 révolutions (cognitive, agricole et scientifique) , Noah Harari revient avec une nouvelle histoire , celle du futur.
A observer  donc comme phénomène de la nouvelle pensance à travers ses admirateurs  de Bill Gates
à Barak Obama.

#La thèse centrale du livre : après avoir résolu ses problèmes millénaires , l'homme va pouvoir se hisser au rang des dieux : la caractéristique d'un Dieu est de fabriquer du vivant et nous sommes en train d'acquérir ce pouvoir; une autre caractéristique est l'immortalité; or quand on peut remodeler la vie, on peut remodeler la mort.
Homo deus serait donc un processus évolutif d'homo sapiens déjà en cours.

#3 techniques pour améliorer notre espèce : le génie biologique qui consiste à accélérer la sélection naturelle.Le génie cyborg est plus radical puisqu'il consiste en conservant le cerveau organique comme unité centrale à augmenter d'autres éléments électroniques, chimiques ..les différents organes.
Enfin le génie des êtres non organiques

#Les religions : elles sont toujours importantes pour unir (relier) les gens et générer des conflits mais le retour de Dieu est un mirage car les monothéistes n'ont plus rien à nous dire sur nos vies modernes.Que prédisent la Bible et le coran sur l'intelligence artificielle ou la génétique ?

#Le bonheur : difficile de dire si un monde qui améliore les conditions de vie, donc les attentes augmente le bonheur. Il augmente le pouvoir de l'homme mais pas le bonheur. La nature humaine développe un état permanent d'insatisfaction. Celui ci dépend plus de notre système biochimique, qu'il faudra, que l'on saura certainement truquer à l'avenir.Déjà c qui se passe avec les psychotropes depuis des années.

#Le réchauffement climatique : il risque de faire des millions de morts mais l'élite y survivra et cela stimulera comme les deux guerres au XXième siècle les avancées technologiques.

#Les inégalités vont donc croitre : les grands produits seront les esprits, les cerveaux et les corps et l'écart entre ceux qui pourront se payer des évolutions et les autres sera de plus en plus important. Homo deus et homo sapiens pourront très bien cohabiter comme siens et néandertal.

#Le danger est que l'individu perde de la valeur au détriment de l'ordinateur car les ordinateurs vont remplacer les humains pour conduire une voiture, élaborer un diagnostic de maladie et de nouveaux emplois vont apparaitre.Le problème est qu'ils demanderont des compétences élevées en compétences et créativité.
Cela risque de provoquer de gros problèmes car devoir se réinventer sans cesse provoque de terribles angoisses.

#De nouvelle(s) religion (s) dataïstes pourraient apparaitre. A partir du moment ou la légitimation de l'autorité ne passe plus par Dieu,  comme sous la monarchie divine, ou par le  peuple comme sous notre actuelle démocratie mais via les algorithmes, la prochaine risque de consister à se débarrasser des humains pour faire confiance "à ceux qui savent" dans ce nouveau monde , c'est à dire les algorithmes ou les datas.
Cela revient à considérer que la vie n'est pas fondée sur des forces physiques ou des molécules mais sur des flux de datas







lundi 18 septembre 2017

Lexique 183 La vitesse

"Et,du fait de la vitesse croissante du changement , il n'a jamais été aussi compliqué de prévoir l'avenir."
Noah Harari